LA CHAÎNE DE COMMANDEMENT FÉMININE D’ELAN

Image:LA CHAÎNE DE COMMANDEMENT FÉMININE D’ELAN
27. Feb, 2018 Écrit par : MJ Caroll
PARTAGER CETTE PAGE

 

Si on fait abstraction des enjeux planétaires, on doit reconnaître que les femmes traversent une période faste. Nombre de marques ont plus que jamais profité d’occasions de partager leurs démarches dans leur quête de répondre aux besoins spécifiques des femmes, leur donnant ainsi plus de pouvoir sur des marches où les produits qui leur sont destinés n’avaient jusqu’alors jamais été proposés.

Et en faisant fi de toute émotion, on réalise que ce sont des femmes qui, plus souvent qu’autrement, se présentent à la caisse. Selon le magazine Forbes, « les femmes déterminent de 70% à 80% de tous les achats, par le biais tant de leur pouvoir d’achat que par leur influence.» En termes clairs, nous obtenons ce que nous désirons, quand ça nous plait, tout aussi bien pour nous-mêmes que pour notre entourage, incluant nos familles.

Tout comme dans le sport lui-même, dans l’industrie du ski, on note une domination masculine. Mais la participation des femmes est nettement à la hausse, les athletes féminines fracassent des records, les organismes se développent dans cette direction et on compte plus de produits spécifiquement conçus pour les femmes que jamais. C’est stupéfiant !

À titre de de professionnelle depuis huit ans, j’admets que le terme « produit pour femmes » n’a rien de neuf. J’ai examine une pléthore de designs graphiques et testé un grand nombre de technologies qui sont annoncés comme « produit pour femmes » et tout ça est présenté comme étant « conçu par des femmes, à l’intention des femmes. »

« Conçu par des femmes pour des femmes.» Mais qu’est-ce que ça signifie au juste ? Au cours des dernières années, j’en étais venue à considérer que ça signifiait que des femmes n’étaient finalement appelées qu’à approuver ou rejeter des designs et des couleurs, qu’à nommer et tester le rendement de skis avant qu’ils n’entrent en production.

Et puis… on m’a demandé de me joinder au W Studio d’Elan. En avril 2017, j’ai été invitée en Slovénie pour participer à la 14e réunion annuelle du W Studio. À cette occasion, nous avons passé en revue le design des skis, les technologies et la nomenclature et, plus la journée avançait, plus j’en apprenais sur les femmes qui forment l’équipe du W Studio. Ensuite, nous avons visité le QG d’Elan et alors ma comprehension du concept « conçu par des femmes pour des femmes » a pris un tout autre sens.

Tout d’abord, je dois dire que je n’ai jamais vu un plus magnifique site pour une usine. Face à un pré tout en verdure au pied des Alpes Juliennes, on retrouve l’un des plus grands fabricants de skis au monde. Pour moi, une skieuse passionnée qui apprécie l’après-culture européenne, le spectaculaire panorama et les magnifiques montagnes, lorsque combines à la résine toute fraîche des skis neufs, m’enchantent au point où je me suis mise à fredonner « Chansons des collines » de « La mélodie du bonheur » !

Mais au-delà de la superbe vue qu’on a des alentours, c’est ce que j’ai vu à l’intérieur d’Elan qui m’a le plus impressionnée. En complétant mon tour guidé des installations, j’ai pu rencontrer tous ceux qui sont impliqués dans la production et j’ai rapidement constaté qu’il y avait une ou des femmes à chacune des étapes qui mènent à la création d’un ski Elan.

Dès la conception d’un nouveau ski, puis tout au long du processus, on retrouve Melanja Šober, qui dirige le département produits et qui est donc responsable de tracer les lignes suivant lesquelles on procèdera à la realization du produit. Avec son background technique développé dans la course, sa passion pour le ski et son souci du détail, Melanja Šober est souvent la raison pour laquelle une excellente idée devient ultimement un produit exceptionnel.

Une fois que son service prend en main un nouveau produit et met en route le processus menant à sa réalisation, c’est Melanja qui, avec son équipe de gestion, intervient auprès des différents départements pour en assurer la naissance.

En débutant avec les designers graphiques qui créent des décors qui sauront plaire à tous – ce qui n’est pas facile, on le conçoit ! –, on voit que ces petits génies du graphisme sont principalement des femmes. À l’interne, c’est Hilda Bassanese, chef stratégique en design graphique, qui travaille de concert avec une firme dirigée par une femme, le Sonda Design Studio. À partir des concepts de Sonda, Hilda voit, grâce à sa grande connaissance des procédés de production, à assurer leur intégration aux gammes de produits. Sonda Design Studio, qui est basé en.

Croatie, est responsable de déterminer la « saveur » en matière de design, une saveur qui soit en harmonie avec les tendances qui ont la cote auprès des skieuses. Chez Sonda Design Studio où une femme, Jelena Fiskus, est l’une des propriétaires, c’est avec la designer Martina Sirotič qu’Elan travaille plus spécialement en cette matière. Au total, cinq femmes composent l’équipe de design graphique et, ensemble, elles déterminent la direction graphique des produits.

Et au milieu de tout cela, Melanja et son équipe s’allient aux ingénieurs de production en leur communiquant quel est le type de ski requis et en réponse à quels besoins spécifiques des skieuses. Bien qu’on ne compte pas de femmes parmi les ingénieurs de la maison, Melanja assure le lien entre les différents services et après qu’un concept de ski ait été assorti correctement au design graphique, il progressera pour son approbation finale par les membres du W Studio et sera alors prêt à passer en production.

Normalement, c’est à cette étape que le travail du contingent féminin s’achèverait. Mais pas chez Elan ! Plus de 40% des employés d’Elan sont des femmes et une bonne part d’entre elles sont à l’oeuvre à l’usine, fabriquant les produits qui feront votre bonheur sur les pistes.

De fait, la direction de la production est assurée par une femme. Et bien qu’on retrouve des femmes à différents points de la ligne de production, on en remarque plusieurs dans l’atelier d’impression, dû au fait que ce travail requiert un grand souci du détail. Il est reconnu que c’est une étape où les femmes réussissent le mieux.

Ensuite, après la production, c’est au tour du service de distribution de s’animer afin d’assurer la livraison aux détaillantsrevendeurs, puis enfin aux équipes de marketing et de ventes d’engranger un maximum de ventes en collaboration avec les détaillants. Dans l’industrie du ski, en général, on dénombre une large majorité d’hommes dans les secteurs de la distribution et de la vente, mais chez Elan, bon nombre de femmes y participent étroitement. Toute la gestion des commandes est réalisée par des femmes et le service de la logistique est aussi dirigé par une femme. Au marketing, Rebeka Lah Notar, en plus d’autres tâches, travaille à créer des messages spécifiquement à l’intention des consommatrices, alors que Nina Gasperlin fignole l’image de marque et son esthétique.

Et en plus d’assurer les ventes maison, Noémie Personnaz dirige la distribution de l’un des plus grands marchés, en France. En sa qualité de membre du W Studio, Noémie apporte sa vision éclairée de ce que les femmes désirent savoir au moment de faire leurs achats.

Et c’est ainsi que la boucle est bouclée quand une femme fait l’acquisition d’un produit Elan. De sa conception jusqu’à sa realization et enfin sa mise en marché. Alors la prochaine fois que vous cliquez sur une paire de skis féminins Elan, vous aurez l’assurance que chaque produit a été passé au crible par des femmes, que chacun est passé dans des mains féminines, qu’il est le résultat de leur réflexion, de leurs perceptions et de l’expression de leurs opinions.

 

W Studio All Mountain Collection

W Studio Freeride Collection

 

L’or, l’argent et le bronze
07. Dec, 2018 | Martin Tekše

L’or, l’argent et le bronze

Les épreuves de skicross des Jeux olympiques de Pyeongchang offraient aux athlètes un total de six médailles. Les skieurs de l’équipe Elan en ont mérité quatre, dont les deux médailles d’or.

En lire plus
De oro, de plata, de bronce
07. Dec, 2018 | Martin Tekše

De oro, de plata, de bronce

En las carreras de ski cross en los Juegos Olímpicos de Pieonchang se entregaron seis medallas en total. Los competidores de Elan obtuvieron cuatro, incluyendo las dos de oro...

En lire plus
À LA PROCHAINE, JAPON !
03. Dec, 2018 | Bine Žalohar

À LA PROCHAINE, JAPON !

Le Japon est un pays intéressant, tout comme sa neige, d’ailleurs. Les hivers sont longs, nuageux et différents de tous les autres. Passer quelques mois dans la neige poudreuse d’Asie de l’Est est une expérience inoubliable et en est assurément une à répéter encore et encore.

En lire plus
Voir toutes les nouvelles
The entering of personal data during the order and payment procedures is being secured by an SSL-encryption. Outsiders are unable to view the data you enter, since we use a modern 128-bit-technology to provide a secure Transmission.
 

Reduction reason0

Reduction reason0

NRC